B minor

B minor sketches in manner that is filmic and poetic the pathic landscape of a corridor, the psychiatric unit of a general hospital. The evocation introduces us to a concept of “space”. The geographical or architectural geometric space is ontic. Her sense is pathic. The pathic landscape is directly and immediate revealed to us as “mood”. The rhythm is distinguished from the cadence. It opens the space and the time of waiting. The rhythm is personal; it is the “how” of our being-movement. It is the auto movement of space-time.

“La psychothérapie Institutionnelle… Influences psychanalytiques” Interview de Jean-Claude Polack

Cet article est la retranscription de l’interview avec le psychiatre Jean-Claude Polack. Dans la deuxième partie de l’interview, l’interviewé parle de quelques influences théoriques de la Psychothérapie Institutionnelle: Lacan, Pankow, la phénoménologie, la relation entre Guattari et Lacan. L’interview se termine par une réflexion sur la prise en charge des psychotiques en cabinet.

Download full text

Des frontières pour se rencontrer. Quelques réflexions autour de la psychothérapie institutionnelle

De nos jours en psychiatrie, la liberté de circulation, à savoir le préalable à toute entreprise thérapeutique, est remplacée par les frontières qui sont celles du renfermement et du cloisonnement. À cause de l’actuel engloutissement de la psychiatrie dans la santé mentale, dans la médecine déshumanisée et comptable, les frontières ne remplissent plus leurs fonctions de délimitation et de passage. L’auteur explore les frontières spatiales (image du corps, transfert dissocié, “situèmes”, constellation transférentielle) et les frontières temporelles (rites de passage, rythme de base de la vie, enveloppes proto-narratives) pour indiquer comment celles-ci peuvent redevenir des membranes, des lieux de potentialités. Nous assistons aujourd’hui à la chronique d’une mort annoncée de la psychiatrie! On approche du moment où il sera impossible de pratiquer décemment, humainement, la discipline noble et complexe qu’est la psychiatrie. L’éthique médicale bafouée, l’heure est donc à la résistance.

Download full text

Comment vivre seul?

À partir d’un cours de Roland Barthes qui avait pour titre “Comment-vivre-ensemble”, il s’agit de repenser le désir de communauté aujourd’hui, tenant en compte le besoin de solitude, les distances variables, les désertions nécessaires face à un croissant despotisme de la sociabilité. Au fond, il faudrait articuler autrement les rapports entre le commun et le singulier, soit dans des contextes institutionnels, soit d’une façon plus générale, comme l’indiquent, chacun à sa manière, Jean Oury, Maurice Blanchot, Gilles Deleuze et Giorgio Agamben.

“The Class Council, Eye and Heart of the Group.” Encounter with an Institutional Class

In this article, the authors question the singularity of “Institutional Pedagogy” (IP). This is not done from a theoretical perspective, but is based on two testimonies that follow the logic of the one by one. This logic does not ignore the fact that “the I.P.” does not exist, but rather affirms that it has to be re-invented continually. Furthermore the effects that are structured are almost always a by-product. First we follow Aïda Vasquez in the classroom of Fernand Oury, where she went to learn from Oury and his pupils about I.P. In the second part we follow Pascal Paulus who has lived and worked in Portugal for the last 25 years. We witness what happens during a Class Council in the Amélia Vieira Luís school in Outurela e Portela (Lisbon). It questions how the unpredictable can drive work in the class without this work being overwhelmed by it. We see how the Class Council plays a central role in all of this.

Les outils de l’institutionnel

Pédagogie et psychothérapie institutionnelles se rapprochent non seulement par leurs concepts mais par les moyens qu’elles se donnent pour assurer leur pratique. Qu’il s’agisse d’enseignement, d’éducation ou de soin, elles œuvrent à construire une société plus respectueuse des différences. Elles procèdent l’une et l’autre en soignant le milieu dans son hétérogénéité, en travaillant pour réveiller le désir et amener chacun à l’autono¬mie et la responsabilité. Elles construisent leur pratique sur des architectures semblable¬ment résistantes.