À partir d’un cours de Roland Barthes qui avait pour titre “Comment-vivre-ensemble”, il s’agit de repenser le désir de communauté aujourd’hui, tenant en compte le besoin de solitude, les distances variables, les désertions nécessaires face à un croissant despotisme de la sociabilité. Au fond, il faudrait articuler autrement les rapports entre le commun et le singulier, soit dans des contextes institutionnels, soit d’une façon plus générale, comme l’indiquent, chacun à sa manière, Jean Oury, Maurice Blanchot, Gilles Deleuze et Giorgio Agamben.